STOP À LA SPÉCULATION FINANCIÈRE SUR LES MATIÈRES PREMIÈRES AGRICOLES ET SUR LES TERRES

Des spéculateurs de toutes sortes parient sur l’évolution des prix agricoles et investissent dans des entreprises qui achètent massivement des terres à l’étranger. Par ces pratiques spéculatives, ils participent à la concentration des terres dans les mains des plus riches et à la hausse des prix alimentaires, menaçant la sécurité alimentaire des plus pauvres et l’avenir des petits agriculteurs.

Des banques en Belgique sont complices …
la vôtre peut être ?